Vis ma vie de…
Québecoise !

Directrice du Bureau Destination Québec Europe, c’est un beau titre ! Mais ça signifie quoi au juste au quotidien ?

Au quotidien, je supervise les actions et la stratégie du Bureau Destination Québec (BDQ), basé à Paris, avec une équipe de 6 personnes, en charge de la promotion du Québec (développement commercial loisirs et MICE, relations publiques et marketing) sur les marchés France, Belgique et Suisse francophone. J’assure également la bonne coordination (équipes, stratégie, rapports, facturation, besoins) du BDQ UK (basé à Londres), et du BDQ Allemagne (basé à Frankfort, également en charge du marché suisse germanophone) avec les équipes Québec des agences partenaires d’Interface Tourism et suis le contact référent de l’Alliance de l’Industrie Touristique du Québec (AITQ), nouvel organisme de promotion touristique du Québec à l’international qui a pris la succession du Ministère du Tourisme du Québec depuis cet été. C’est un travail passionnant et j’ai la chance de travailler avec de belles équipes très motivées.

 

Les Québécois, sont-ils aussi chaleureux qu’on le prétend ?

Tout à fait. Ils sont accueillants, pétillants, pétris d’humour, sans chichis ni complexes. Voyager au Québec, c’est comme faire un plein de bonne humeur et d’ondes positives. Je ne dis pas que la morosité est le lot quotidien en France, mais on voit quand même une grande différence de mentalité entre les Français et les Québécois malgré nos racines communes. C’est une vraie fontaine de jouvence. C’est pour cette raison que les Français qui sont venus une fois veulent absolument y retourner et même y emménager ! Le fait qu’on parle la même langue facilite également beaucoup les échanges et les amitiés. Les Québécois sont également aussi professionnels, passionnés et créatifs qu’ils sont chaleureux, donc travailler avec eux est vraiment très émulant et agréable.

 

Quand on pense au Québec, on pense poutine, sirop d’érable et motoneige, mais vivre au Québec qu’est-ce que c’est au juste ?

Au Québec, l’accès au travail est plus facile car on est moins « étiqueté » et les rapports hiérarchiques sont moins formels. Les Québécois vivent au rythme des saisons. Au printemps, « le temps des sucres », les Québécois célèbrent le redoux et profitent de la nature à portée de main (randonnée, canyoning, via ferrata, ziptrek, sorties en bateau, en canoë, hydravion, séjours en chalets, camping) puis c’est le début de la fête, des festivals, très nombreux, qui vont rythmer tout l’été jusqu’à la fin de l’été indien, « les couleurs », à la mi-octobre. Quand l’hiver s’installe, place au traîneau à chien, à la motoneige, à la glissade (luge), au ski, à la rando raquette, au patinage sur lacs gelés, à la pêche sous glace, aux spas nordiques et à la tire sur neige dans les cabanes à sucre. L’hiver « c’est l’fun » ; beaucoup de festivals importants sont organisés pendant cette saison (Carnaval de Québec, Montréal en Lumière, Igloofest, etc.). Avec une luminosité de 9 à 10 heures par jour en hiver, les journées sont belles et l’on bien en profiter.

 Québec

« Bon matin, c’est plate, garer son char au stationnement, … » la langue québécoise est riche et imagée, quelles sont vos expressions préférées et que vous aimeriez bien exporter chez nous ?

Alors j’importerais :

« Ca pogne !» : c’est beau, ça me plaît.

« C’est écœurant !» C’est super ou c’est horrible ! Ça veut dire tout et son contraire, il faut se fier au ton de la personne qui le dit et savoir de quoi elle parle afin d’interpréter correctement J

« Un chialeux » : quelqu’un qui se plaint tout le temps

« Pas de chicane dans cabane » : pas de dispute, pas de conflit

« C’est quétaine » : c’est kitsch, vieillot.

« Tire ta buche » : prends-toi une chaise

« L’affaire est ketchup » : tout s’est bien passé

 

La première édition du Gault et Millau Québec vient de sortir, est-ce que ça veut dire que les Québécois sont des fins gourmets ?

Les Québécois sont de gourmands gourmets ! Le Québec bénéficie de très bons produits du terroir, réjouissants à retrouver dans son assiette : gibier, champignons, baies,
homard, crevettes et autres produits de la mer, fromages locaux, produits en lien avec l’érable, bons vins et bières issues de nombreuses micro-brasseries. On y trouve une cuisine fine inspirée de la cuisine française mais revisitée avec les produits locaux, et également une cuisine plus familiale : fèves au lard, poutines, pâté chinois, tourtière à goûter absolument ! On est également en Amérique du nord, donc les amateurs de burgers et bagels y trouvent leur bonheur. De nombreuses communautés vivant dans « la Belle Province » ont influencé la gastronomie. La cuisine fusion et les restaurants ethniques y sont légions notamment dans les grands centres urbains.

 

Qu’est-ce qui vous a le plus étonné au Québec et que vous aimeriez partager avec ceux qui ne connaissent pas la destination ?Isabelle Québec

En hiver, les températures ne sont pas ressenties comme aussi rigoureuses qu’on le penserait car il s’agit d’un froid sec et non humide. Pendant cette période, on applique la technique de l’oignon : des vêtements par couches de 3. De plus, au Québec, l’hiver « c’est l’fun » tant il existe d’activités possibles (traîneau à chien yoga, yoga ski, pistes de luge sur 7 kms, ou encore escalade sur glace) et d’évènements festifs. Le Québec offre également de nombreux de spas nordiques ; idéal pour se relaxer après une bonne balade, hiver comme été. La technique à appliquer : cycles de 10 mn de bain chaud, 5 secondes de bain froid, puis 15 mn en salle de repos et on recommence, et encore ! Enfin je ne pensais pas que l’on y mangerait aussi divinement ! Et puis, les québécois sont vraiment fort sympathiques, encore plus qu’on ne l’imagine…

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×