Vis ma vie de… Tahina responsable de comptes MICE chez Interface Tourism

Gaël de La Porte du Theil President Interface Tourism
Vis ma vie de… Gaël, Président d’Interface Tourism Groupe
4 août 2016
Julie Geoffroy Development Director Interface Tourism
Récit – Bilan du salon Top Résa 2016
16 septembre 2016
Voir tout

Vis ma vie de… Tahina responsable de comptes MICE chez Interface Tourism

Tahina Randriamandranto Account Manager

« Vis ma vie de » Tahina, responsable de comptes MICE chez Interface Tourism

Bon déjà, il va falloir nous éclairer un peu…MICE ?? C’est quoi ce drôle d’acronyme ?

 

MICE signifie « Meetings, Incentives, Congresses & Events », ou « Meetings, Incentives, Conventions & Exhibitions », selon les écoles. Mais au final, ça veut dire la même chose. Le MICE est un volet du tourisme d’affaires, qui est lui-même l’une des trois parties du Tourisme (tourisme de loisirs, tourisme d’affaires, et tourisme que nous appellerons « à autre motif personnel »). Le MICE concerne tous les événements liés à un cadre professionnel (entreprise ou association) ; cela va de la simple réunion de direction de 10 personnes au congrès international de 10 000 personnes, en passant par les séminaires, les incentives (ou voyages de récompense), les conventions, les événements d’entreprise, les symposiums, et j’en passe…

 

Ok, mais concrètement, ça veut dire quoi ? Il y a des écoles qui préparent à ce métier ?

Nous retrouvons du MICE dans plusieurs milieux : l’hôtellerie/restauration, les agences de communication, les agences événementiels, les centres de congrès, les musées, et même chez Disneyland (Disneyland Paris est d’ailleurs la première destination MICE d’Europe, et oui !) ! Donc finalement, bien que le MICE soit un secteur relativement « spécialisé » du tourisme, on en retrouve un peu partout. Niveau études, plusieurs parcours sont possibles : BTS, école de commerce, école de tourisme ou d’hôtellerie, …

 

SMB1

Et au quotidien, ça donne quoi ta journée ?

Aucune journée ne se ressemble. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce métier me passionne. Entre les projets dits courants, les urgences, les imprévus, l’administratif, la compta, le développement ou encore les missions transversales, il est très difficile de vous donner une journée « type ». Je dirais juste qu’au quotidien, je monte des projets de A à Z (événements, newsletters, actions de promotion, …), je suis en contact permanent avec les acteurs du MICE (agences MICE et corpo – comme on dit dans le jargon –) et je développe le pôle MICE de l’agence.

 

Quelles sont les villes tendance en matière de MICE ces derniers temps ?

Au niveau des destinations court/moyen-courriers : Lisbonne connait un succès assez incroyable depuis ces deux dernières
années ! L’Europe du Sud de manière générale fonctionne de toute façon toujours bien : l’Espagne, l’Italie, ou encore la Croatie sont
toujours très demandées pour le côté soleil, proximité, accessibilité et l’aspect tarifaire qui restent un des facteurs importants dans le choix d’une destination. Côtés long-courriers, Cuba et le Brésil sont LES destinations « trendy » du moment pour les entreprises. Elles se retrouvent d’ailleurs assez souvent en concurrence avec des destinations
que nous représentons comme Abu Dhabi et le Québec.

 110

Interface Tourism a créé un département consacré au MICE, j’imagine que les ambitions sont grandes derrière ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur votre stratégie à l’égard de ce business ?

Interface MICE a été créé en 2012. Nous fêterons nos 5 ans l’année prochaine ; et le « petit » pôle a bien évolué depuis. Avec 4 clients permanents et environ une dizaine de missions ponctuels confirmées chaque année, nous pouvons affirmer que le pôle est en pleine croissance. Avec la conjoncture actuelle, la concurrence toujours plus intense entre les pays, la mondialisation et le contexte géopolitique mondial, les pays se rendent compte progressivement qu’il est important de trouver de nouveaux axes de développement (autre que le tourisme de loisirs). Le MICE représente l’un de ces axes de développement. Ainsi, nous constatons que les institutions du tourisme (ou DMO – Destination Management Organization) se structurent de plus en plus en créant des départements, ou parfois même des structures semi indépendantes, MICE/tourisme d’affaires avec des stratégies spécifiques sur ce secteur. Et avec notre expertise et nos connaissances du marché MICE français, nous savons que nous avons ici une carte à jouer. C’est pourquoi nous avons créé la marque Interface MICE.

 

Et sinon, j’imagine que tu as une vie en dehors d’Interface, quelles sont tes passions (à part le voyage) ?

Je suis un grand amateur de musique, tous les gens dans mon entourage pourront en témoigner ! J’ai fait 11 ans de piano, et j’ai la chance de pouvoir composer mes propres chansons. La musique me permet de m’exprimer, de partager, de voyager et faire voyager les autres aussi (on en revient toujours au voyage, décidément…). Sinon, j’aime aussi beaucoup le cinéma.

 

Un prochain voyage en préparation ?

Je prépare actuellement deux éductours fin septembre et début octobre : Québec et Ecosse. Objectif : montrer aux organisateurs d’événements les atouts MICE de ces destinations.

 

 

 

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×